DÉCOUVRIR ORLÉANS

Généralités

Orléans est située dans le coude septentrional de la Loire, qui la traverse d'est en ouest. La ville appartient au secteur de vallée de la Loire situé entre Sully-sur-Loire et Chalonnes-sur-Loire, qui a été classé en 2000 par l’UNESCO Patrimoine mondial de l’humanité.

Capitale de l'Orléanais, à 135 kilomètres au sud-ouest de Paris, elle est située en bordure nord de la Sologne, en bordure sud de la Beauce et de la forêt d'Orléans.

Cinq ponts permettent le franchissement du fleuve : le pont de l'Europe, le pont du Maréchal Joffre (appelé aussi pont Neuf), le pont George V (appelé aussi pont Royal), servant de passage au tramway, le pont René Thinat et le pont de Vierzon (ferroviaire).

Au nord de la Loire (rive droite), se trouve une petite butte (cote 102 au pont Georges V, cote 110 à la place du Martroi) qui monte légèrement jusqu'à la cote 125 à la Croix Fleury, à la limite de Fleury-les-Aubrais.

Inversement, le sud (rive gauche) présente une légère dépression autour de 95 mètres d'altitude (à Saint-Marceau) entre la Loire et le Loiret. Ce secteur est classé en zone inondable.

À la fin des années 1960 a été créé le quartier Orléans-la-Source, à une dizaine de kilomètres au sud de la ville originelle, et séparée de cette dernière par le Val d'Orléans et la rivière du Loiret qui prend sa source dans le parc floral de La Source. L'altitude de ce quartier varie de 100 à 110 mètres environ. Il est cependant limitrophe du quartier de St Marceau.

Transports

Orléans est un carrefour autoroutier : l'A10 (reliant Paris à Bordeaux) passe à proximité, et l'A71 y débute, allant vers la Méditerranée, via Clermont-Ferrand où elle devient A75. Par ailleurs, l'A19, ouverte en juin 2009, permet de relier, sur 100 km environ, l’autoroute A10 (Paris-Orléans) au niveau d’Artenay au nord d’Orléans, à l’autoroute A6 (Paris-Auxerre-Beaune-Lyon).

La gare SNCF d'Orléans est, avec la gare des Aubrais, l'une des deux principales gares ferroviaires de l'agglomération. Anciennement située place Albert 1er, elle a été reculée de quelques mètres pour céder la place à un centre commercial. Elle dispose de 7 voies à quai en impasse (terminus) et est fréquentée par environ 2 600 000 voyageurs par an.

La gare routière d'Orléans est située à proximité du centre commercial Place d'Arc et de la gare SNCF d'Orléans. Elle est utilisée pour les services de transport par autocar.

Les transports urbains de l'agglomération orléanaise sont assurés par la société d'exploitation des transports de l'agglomération orléanaise (sous le nom commercial de TAO, nouveau nom de SEMTAO).

Orléans est équipé depuis le 20 novembre 2000 (date d'inauguration) d'une première ligne de tramway (d'axe nord-sud : ligne A du tramway d'Orléans) et d'une deuxième ligne est-ouest (ligne B) achevée depuis peu.

Un service de location de vélos par bornes est progressivement mis en place depuis juin 2007 sous le nom commercial de Vélo'+. L'agglomération comptait 33 stations Vélo'+ début 2009. Orléans a ainsi été la quatrième ville française à proposer ce type de service, après La Rochelle (1974), Rennes (1998) et Lyon (2005).

Orléans et son Université

Il est décidé, dès 1959, d'installer à Orléans-la-Source à une dizaine de kilomètres au sud de la Loire, sur un domaine de près de 400 hectares, un campus. Le ministre Pierre Sudreau parle de l'« Oxford français », « le premier campus européen », que Paris-presse-L'Intransigeant reprend sous le nom d'« Oxford-sur-Loire ».

Le 2 août 1960 est créé un Collège scientifique universitaire (CSU), dépendant de la faculté des sciences de Paris. Il s'installe au château de la Source.

Une école municipale de droit est créée en novembre 1962. Un centre d'études supérieures littéraires (CESL) est ouvert à son tour en 1964.

Le décret du 14 avril 1966 est créée une université « dans l'académie d'Orléans ». L'Université regroupe alors tous les enseignements universitaires organisés à Orléans mais aussi à Tours, les facultés de droit, de lettres et de sciences étant dédoublées.

Mais le mouvement de mai 68 provoque la séparation entre Tours et Orléans, officialisée le 1er janvier 1971.

L'université d'Orléans inclut progressivement une faculté des sciences (1961), de droit (1968), de lettres (1969) de sport (1992), un Institut universitaire de Technologie à Orléans (1967), à Bourges (1968), à Chateauroux (1992), à Chartres (1996), une université du temps libre (1977) et deux écoles d'ingénieurs (ESEM en 1982 et ESPEO en 1992), qui fusionnent en 2002 pour former l'École polytechnique d'Orléans (Polytech'Orléans).

En 2004 l'Université d'Orléans rejoint le Pôle Universitaire Centre Val de Loire (association de loi 1901). En 2009 elle fonde et intègre au côté de l'Université de Tours le PRES : Université centre Val-de-Loire.

L'université d’Orléans se caractérise donc par sa pluridisciplinarité. Elle compte 4 facultés, une école d’ingénieurs universitaire (Polytech'Orléans), 4 Instituts Universitaires de Technologie, l’IUFM Centre Val de Loire et l'Observatoire des Sciences de l'Univers du Centre (OSUC). Près de 16 000 étudiants, dont plus de 2 000 étudiants étrangers, fréquentent un des sites de l’université.

Le campus boisé d'Orléans, une centaine d'hectares, est situé à 100 km de Paris, dans la capitale de la Région Centre, au cœur du Val de Loire, territoire inscrit au patrimoine de l'UNESCO et célèbre pour ses châteaux.

L'université d'Orléans s'est également développée sur d'autres sites de la région avec l'installation des centres universitaires de Bourges, Chartres, Châteauroux/Issoudun et dans les antennes de l'IUFM à Blois et Tours.

Sa vocation internationale s'affirme d'année en année. Sa capacité d'innovation se traduit par le dynamisme de sa recherche et les transferts de technologie vers les entreprises régionales, nationales et internationales.

Son offre de formation, riche en filières professionnelles, se développe en lien fort avec la recherche. Les dispositifs d’accueil et d’aide à l’insertion professionnelle des étudiants et des adultes contribuent à faire de l’université d’Orléans un acteur majeur du développement territorial.

L'UNIVERSITÉ ET SES SERVICES

Les étudiants ont à leur disposition de nombreux services. L’Université d’Orléans est desservie par pas moins de trois arrêts de la ligne A du tramway, les arrêts : Université Château, Université parc floral et Université l’Indien. La possibilité d’emprunter plusieurs lignes de bus permet également de rejoindre facilement le centre-ville.

Le campus boisé d'Orléans, d’une centaine d'hectares, est situé à 100 km de Paris, dans la capitale de la Région Centre, au coeur du Val de Loire, territoire inscrit au patrimoine de l'UNESCO et célèbre pour ses châteaux."

Par ailleurs, le campus est doté de nombreux points de restauration. Chaque faculté dispose de sa cafétéria et autour du lac, on dénombre pas moins de trois restaurants universitaires pratiquant des tarifs étudiants. Ces restaurants sont : Le Lac, le Forum et l’Anatidé. D’autres structures proposant une restauration rapide sont également à la disposition des étudiants.

Les étudiants qui le souhaitent pourront facilement s'investir dans une activité sportive ou associative puisque l'Université d'Orléans possède des infrastructures adaptées et notamment plusieurs salles de sport et gymnase où les étudiants régulièrement inscrits pourront pratiquer le sport de leur choix gratuitement. Les associations d'étudiants sont également répandues et les étudiants qui souhaiteront les rejoindre seront facilement guidés dans leurs démarches, notamment grâce à un onglet du site de la Faculté de Droit, d’Économie et de gestion qui est consacré à ces associations.

Étudier à Orléans est l’idéal pour tout étudiant appréciant les activités culturelles. En effet, le campus possède sa propre radio, et de nombreuses interventions publiques sont organisées dans différents domaines tels l’économie, les sciences ou l’histoire. Les étudiants ont également la possibilité d’acquérir un « Passeport à la culture » lors de leur inscription administrative à l’Université ce qui leur permet de bénéficier de tarifs avantageux pour l’achat de place de théâtre ou de cinéma par exemple.

L’étudiant à Orléans pourra compter sur un centre-ville dynamique aux services multiples et variés. Les quartiers anciens ayant été récemment restaurés ainsi que les bords de Loire assurent à la ville d’Orléans un charme particulier où il fait bon vivre et étudier.

Présentation de l'Université d'Orléans

Il est décidé, dès 1959, d'installer à Orléans-la-Source à une dizaine de kilomètres au sud de la Loire, sur un domaine de près de 400 hectares, un campus9. Le ministre Pierre Sudreau parle de l'« Oxford français », « le premier campus européen », que Paris-presse-L'Intransigeant reprend sous le nom d'« Oxford-sur-Loire ».

Le 2 août 1960 est créé un Collège scientifique universitaire (CSU), dépendant de la faculté des sciences de Paris. Il s'installe au château de la Source.

Une école municipale de droit est créée en novembre 1962. Un centre d'études supérieures littéraires (CESL) est ouvert à son tour en 1964.

Par le décret du 14 avril 1966 est créée une université « dans l'académie d'Orléans ». L'Université regroupe alors tous les enseignements universitaires organisés à Orléans mais aussi à Tours, les facultés de droit, de lettres et de sciences étant dédoublées.

Mais le mouvement de mai 68 provoque la séparation entre Tours et Orléans, officialisée le 1er janvier 1971. L'université d'Orléans inclut progressivement une faculté des sciences (1961), de droit (1968), de lettres (1969) de sport (1992), un Institut universitaire de Technologie à Orléans (1967), à Bourges (1968), à Chateauroux (1992), à Chartres (1996), une université du temps libre (1977) et deux écoles d'ingénieurs (ESEM en 1982 et ESPEO en 1992), qui fusionnent en 2002 pour former l'École polytechnique d'Orléans (Polytech'Orléans).

En 2004 l'Université d'Orléans rejoint le Pôle Universitaire Centre Val de Loire (association de loi 1901). En 2009 elle fonde et intègre au côté de l'Université de Tours le PRES : Université centre Val-de-Loire.

L'université d’Orléans se caractérise donc par sa pluridisciplinarité. Elle compte 4 facultés, une école d’ingénieurs universitaire (Polytech'Orléans), 4 Instituts Universitaires de Technologie, l’IUFM Centre Val de Loire et l'Observatoire des Sciences de l'Univers du Centre (OSUC). Près de 16 000 étudiants, dont plus de 2 000 étudiants étrangers, fréquentent un des sites de l’université.

Le campus boisé d'Orléans, une centaine d'hectares, est situé à 100 km de Paris, dans la capitale de la Région Centre, au cœur du Val de Loire, territoire inscrit au patrimoine de l'UNESCO et célèbre pour ses châteaux.

L'université d'Orléans s'est également développée sur d'autres sites de la région avec l'installation des centres universitaires de Bourges, Chartres, Châteauroux/Issoudun et dans les antennes de l'IUFM à Blois et Tours.

Sa vocation internationale s'affirme d'année en année. Sa capacité d'innovation se traduit par le dynamisme de sa recherche et les transferts de technologie vers les entreprises régionales, nationales et internationales.

Son offre de formation, riche en filières professionnelles, se développe en lien fort avec la recherche. Les dispositifs d’accueil et d’aide à l’insertion professionnelle des étudiants et des adultes contribuent à faire de l’université d’Orléans un acteur majeur du développement territorial.

SIÈGE

Faculté de Droit, Économie, Gestion
Secrétariat des Master 2
Rue de Blois - BP 267-39
45067 Orléans Cedex 2

Copyright 2014-2015 - Promotion 2015